Menu
Modèles
Menu
Porsche - Éditorial

Éditorial

Mémoire collective.

Il prend son temps pour descendre les neuf barreaux de l’échelle. Il semble hésiter. Après cinq secondes à peine, il remonte sur l’échelle, puis enfin ses bottes s’enfoncent dans le sol poudreux. Neil Armstrong est le premier homme à marcher sur la Lune. Nous sommes le 21 juillet 1969, il est 02h56 GMT. Ils sont alors plus d’un demi-milliard à l’entendre prononcer la phrase : « C’est un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’humanité. »

1969 fut une année de bouleversement, de renouveau, de rupture. Tom Wolfe a écrit : « La naïveté de supposer que l’impossible pouvait advenir a rendu les années soixante possibles. » La période est un bouillonnement politique, social et technologique : la mission Apollo 11, le Boeing 747, le festival de Woodstock, les prémices de l’Internet, Easy Rider, la disquette d’IBM. 250 000 personnes manifestent à Washington contre la guerre du Viêt Nam, les émeutes de Stonewall éclatent sur Christopher Street à New York, le Concorde effectue son premier vol, les Beatles font leur dernière apparition publique sur les toits d’Apple Records à Londres. Et Porsche écrit l’histoire des voitures de course et du moteur central. Un hasard ?

Chaque époque comporte des moments charnière et des instants d’éternité où l’histoire s’écrit. Les spécialistes de la mémoire parlent de point d’ancrage. Si nous nous remémorons le passé dans chaque Christophorus, c’est parce que ce sont nos souvenirs qui nous façonnent. En 2013, nous célébrions le cinquantenaire de la Porsche 911. En 2018, c’était les 70 ans de la marque Porsche en tant que constructeur de voitures de sport. Cette année, nous fêtons un double anniversaire : les 50 ans de la 917 et de la 914. L’une est un animal sauvage, la « voiture de course du siècle », d’abord impossible à piloter, puis impossible à arrêter. L’autre marque la rencontre improbable du glamour et de l’esprit hippie, scelle un mariage de raison entre Porsche et Volkswagen. La voiture sera d’abord dédaignée, puis admirée : biplace, modèle d’entrée de gamme, moteur central, empattement allongé, pavillon amovible, phares escamotables. Les teintes orange vif, jaune citron ou vert Irlande sont dans l’air du temps, ton sur ton avec les pantalons pattes d’éléphant et les couronnes de fleurs dans les cheveux.

Le Taycan, la première Porsche entièrement électrique, est annoncé pour fin 2019. Quel souvenir allons-nous garder de la sortie de ce modèle dans 50 ans ? Une merveille de la technologie, une image, un mot, les premiers tours de roue ? Les scientifiques disent que nous forgeons nous-mêmes nos souvenirs. Pour Porsche, se souvenir, c’est perpétuer la tradition. Sans souvenir, point de passé, sans passé, point d’avenir.

Quel que soit votre point de départ, quelle que soit votre destination, notre Christophorus vous accompagne.

Christophorus – le magazine des clients Porsche

Christophorus, revue officielle destinée aux clients Porsche, fait partie des plus anciens et des plus célèbres magazines clients du monde. Depuis son lancement en 1952, chaque édition fait l’objet d’une numérotation continue.

Ce magazine, baptisé d’après le saint patron des voyageurs, propose au lecteur toutes sortes d’informations intéressantes sur les véhicules de la marque et ses technologies, agrémentées d’incursions dans les coulisses de l’entreprise.

Le magazine Christophorus paraît actuellement cinq fois par an en allemand, anglais, français, italien, espagnol, portugais, russe, chinois, mandarin taïwanais, japonais, coréen, néerlandais et polonais.

Toutes les personnes intéressées par la marque et les produits Porsche sont invitées à s’abonner à Christophorus :