Menu
Modèles
Menu
Porsche - Éditorial

Éditorial

Singularité plurielle

Sir Cecil Walter Hardy Beaton était une icône de la mode du siècle dernier. Photographe-portraitiste, son extravagance lui a valu la célébrité. Lors des réceptions qu’il donnait dans son manoir de Reddish House, à Wiltshire (Angleterre), ses invités brillaient par leur fantaisie capillaire, en harmonie avec le décorum des lieux.

L’excentricité serait l’apanage d’un petit nombre d’individus, 1 sur 10 000, paraît-il. L’excentrique se caractérise par son anticonformisme, parfois son courage. Sa créativité permet de soulever des montagnes, sa bizarrerie suscite la sympathie. Certains collectionnent les nains de jardin, d’autres optent pour l’audace vestimentaire. Karl Lagerfeld est allé jusqu’à installer dans sa voiture les écuelles de ses chiens sur un stabilisateur pour éviter que l’eau ne se renverse dans les virages.

L’excentrique préfère la froideur des cimes à la chaleur du troupeau : l’originalité dans la pensée et les actes, la singularité dans le comportement, le refus de l’uniformité. L’originalité comme expression du moi permet aussi de revendiquer son appartenance à un groupe. L’individualiste veut nouer du lien avec les autres. L’interaction avec autrui est tout aussi importante que l’affirmation de sa singularité : une parfaite entrée en matière pour appréhender la communauté Porsche.

L’individualisation, c’est avoir la liberté de choisir. Les modèles Porsche se distinguent tant par leur identité que par leur diversité. En 1978, la marque de Zuffenhausen proposait pour la première fois une offre de personnalisation pour équiper ses modèles en sortie d’usine. À ce jour, 40 % des 911 ont bénéficié d’une finition à la main signée Porsche Exclusive Manufaktur. En moyenne, chaque client choisit lors de la configuration de sa voiture au moins deux équipements optionnels issus du programme de personnalisation. Les éditions limitées sont une vieille tradition chez Porsche, qui a commencé avec une 356 recouverte d’une fausse fourrure. L’usine Porsche produit en série des exemplaires uniques. Trois nouveaux modèles agrémentent ce numéro : trois voitures, trois styles de vie. Tout d’abord, le 718 Cayman T, une déclinaison Touring destinée aux puristes, bien connue des aficionados de la 911. Ensuite, le 718 Cayman GT4 Clubsport, un modèle conçu pour les pilotes amateurs. Et enfin, le Cayenne Coupé, taillé pour répondre aux goûts et aux attentes de la génération SUV.

En 2018, pour sa 71e année d’existence, Porsche a établi un record de ventes. Pourtant, le nombre d’exemplaires en circulation ne nuit en rien à l’exclusivité de chacun des modèles. « Le secret du bonheur […], c’est de vivre comme tout le monde, en n’étant comme personne », selon Simone de Beauvoir. Cultiver sa différence, c’est aussi revendiquer sa place parmi les autres.

Quel que soit votre point de départ, quelle que soit votre destination, notre Christophorus vous accompagne.

Christophorus – le magazine des clients Porsche

Christophorus, revue officielle destinée aux clients Porsche, fait partie des plus anciens et des plus célèbres magazines clients du monde. Depuis son lancement en 1952, chaque édition fait l’objet d’une numérotation continue.

Ce magazine, baptisé d’après le saint patron des voyageurs, propose au lecteur toutes sortes d’informations intéressantes sur les véhicules de la marque et ses technologies, agrémentées d’incursions dans les coulisses de l’entreprise.

Le magazine Christophorus paraît actuellement cinq fois par an en allemand, anglais, français, italien, espagnol, portugais, russe, chinois, mandarin taïwanais, japonais, coréen, néerlandais et polonais.

Toutes les personnes intéressées par la marque et les produits Porsche sont invitées à s’abonner à Christophorus :

Consommation/Émissions

Modèles 718 T
8,2 – 7,9
l/100 km
187 – 180
g/km