Menu
Modèles
Menu
Porsche - Retour aux sources

Retour aux sources

[+]

Porsche Club Westfalen e. V.
Création : 26 mai 1952
Membres : 55
Président : Karsten Schumann
Numéro de club officiel : 1

Avec près de 210 000 adhérents, 675 clubs Porsche font vivre la passion de la marque dans plus de 85 pays. Le plus ancien d’entre eux, le Porsche Club Westphalie, a été fondé il y a 65 ans dans la Ruhr, une région laminée par la guerre.

« Loin à l’ouest, où le soleil poudroie… » C’est par ces paroles que commence Bochum, déclaration d’amour du chanteur allemand Herbert Grönemeyer à la ville de son cœur. Il ne s’agit pas que d’un hommage à la cité au « pouls d’acier », mais également à la Ruhr et aux hommes qui y habitent. Charbon, bière, acier – cette trinité a marqué le caractère de la région et fait la grandeur de villes comme Essen, Bochum ou Dortmund. Les habitants évoquent avec fierté la tradition ouvrière autant que l’héritage industriel du bassin de la Ruhr, qui fut le socle de la puissance économique du pays.

La cokerie Hansa, dans l’ouest de Dortmund, symbolise cette époque révolue. Elle fut en son temps la plus grande installation de la région, avec ses deux millions de tonnes de coke traitées par an. Malgré la fermeture de la cokerie en 1992, les lieux respirent encore aujourd’hui l’esprit de la tradition manufacturière. Lentement, une colonne de voitures de sport immaculées s’approche des fours abandonnés et des salles des machines. Les robes colorées des modèles Targa, Carrera ou encore Spyder égayent quelque peu un décor aux tons bruns gagné par la rouille. Le contraste est saisissant, sans être paradoxal. Les sportives semblent même parfaitement à leur place, car c’est à Dortmund, en 1952, que le premier club Porsche au monde a été fondé. Karsten Schumann, président du Porsche Club Westfalen e. V. (PCW), amène à la cokerie une petite délégation de passionnés. L’ambiance au sein du groupe est conviviale. Cet esprit de camaraderie est peut-être l’une des raisons pour laquelle cette région pourtant ravagée par la Seconde Guerre mondiale a été la première à voir se former une association d’inconditionnels de Porsche. La première voiture de la marque Porsche n’existe que depuis quatre ans lorsque l’association est créée en présence du légendaire pilote Huschke von Hanstein. Sa dénomination, « Westfälischer Porsche Club Hohensyburg », est choisie en référence au vieux circuit aux portes de Dortmund, le « Nürburgring de Westphalie ». Et de fait, le club fait la part belle au sport automobile : les premières années sont rythmées par les événements sportifs à une époque où la vitesse fascine. En 1969, les amoureux de Porsche réussissent l’impossible en obtenant de la ville de Dortmund une autorisation exceptionnelle pour un « slalom de montagne sous forme de course de côte » au beau milieu de Dortmund-Wellinghofen. L’événement remporte un franc succès et compte aujourd’hui parmi les nombreux temps forts de l’histoire du club de la Ruhr.

[+]

Esprit de camaraderie : La communauté Porsche de Dortmund sur le site de la cokerie Hansa, à l’ouest de la ville. Là où le charbon était transformé en coke, les cheminées sont désormais éteintes.

[+]

Pièce de collection : La première assiette « Clubmeister », de 1953, un trésor bien gardé d’une grande valeur pour les collectionneurs.

Après la guerre, la plus grande conurbation d’Europe subit des transformations radicales alors que les industries minière et sidérurgique perdent peu à peu de leur importance. « Le charbon est parti en premier, puis l’acier – et enfin la bière », se rappelle Reiner Kötter, grossiste en boissons et président de l’association jusqu’en 2014. Sa voix et son visage trahissent sa mélancolie. Dans les années du miracle économique, les inconditionnels de Porsche organisaient de grandes fêtes dans les salles de bal de Dortmund en présence de stars de l’époque telles que Hazy Osterwald ou Max Greger. Pour les dix ans du Club, en 1962, Ferry Porsche en personne fit le déplacement. C’était le bon temps.

Au fil des ans, la Ruhr, autrefois « charbonnier de la nation », se spécialise dans les services, l’éducation et la culture. Ce changement structurel donne un nouvel élan à la région, mais aussi au Porsche Club Westphalie. « Nous sommes une joyeuse bande de fous », déclare Karsten Schumann. Ce médecin et père de famille connaît et respecte la longue histoire du club, tout en soulignant son caractère dynamique : « Ce sont les membres qui font vivre le club. La tradition, c’est bien beau, mais pour animer une telle association, l’engagement de ses membres est essentiel. » À l’heure actuelle, ce sont 55 passionnés vivant à Dortmund et dans la région qui font vivre le club. Parmi la centaine de modèles Porsche recensés par le PCW, Karsten Schumann cite notamment une 924 GTS de 1981, une 911 GT2 (Type 993) de 1996 et une 911 Turbo Cabriolet Flachbau (Type 930) de 1989.

« Au début, les membres se retrouvaient chaque week-end chez l’un d’entre eux pour prendre le café. Au fil du temps, ce rituel s’est quelque peu perdu », se rappelle Boris Jankiewicz, vice-président. Les soirées du club sont toujours là, mais désormais, c’est plutôt sur la route que les membres célèbrent les amitiés forgées sous les auspices de Porsche. Et leurs sorties sont de véritables épopées. Pour les 50 ans du club, ils se sont rendus en convoi à Stuttgart-Zuffenhausen, le berceau de leur passion commune. Cinq ans plus tard, ils ont débarqué à Sylt, la plus septentrionale des îles allemandes de la mer du Nord. « Nous préférons largement ce genre de virées aux fêtes somptueuses », souligne le président. Cette année, pour l’anniversaire du club, la joyeuse troupe se rendra en Toscane au mois de mai – la première excursion du PCW à l’étranger. Pour intégrer la communauté, il faut s’accorder avec le caractère de la région et de ses habitants : « Chacun est le bienvenu aux soirées du club, mais pour devenir membre, il faut adhérer à nos valeurs. »

[+]

La lettre et le sceau : Cet écrit signé par Ferry Porsche en 1965 certifie que le Porsche Club Westphalie est le premier à avoir vu le jour.

L’entrepreneur Christian Wälzholz est de ceux-là. À l’image de la Ruhr, il est cordial, spontané, et à l’écoute de tous ceux qui aiment parler à cœur ouvert. Trois Westphaliens sont également membres du Porsche Club de Frise orientale afin de garnir les rangs de l’association du Nord de l’Allemagne. Son président, Horst Wendelken, est pasteur.

Quand l’entrepreneur Joachim Bade parle de sa passion pour Porsche, il revient 30 ans en arrière. Le quinquagénaire se souvient avec émotion de sa première sportive sortie des ateliers de Zuffenhausen, car le bonheur qu’il a ressenti à l’âge de vingt ans ne l’a jamais quitté depuis. Avec Christian Wälzholz et Jörg Stoye, propriétaire d’un garage, il rénove une ancienne ferme pour en faire un Centre Porsche privé. À l’origine, les lieux étaient seulement destinés à accueillir une collection privée. Mais depuis, le projet est passé à la vitesse supérieure. La vieille grange qui faisait office de garage est désormais dotée d’un monte-voiture permettant de transporter les véhicules au premier étage. Les lieux pourraient d’ailleurs accueillir occasionnellement les rencontres du club. Le pignon du bâtiment est déjà orné d’un logo Porsche illuminé.

Texte Lars Zwickies
Photos Thorsten Doerk

Maison Fritz Henssler

[+]

Jörg Stoye (garagiste) et sa Porsche devant la « Maison de la Jeunesse », construite en 1955–56. La Maison Fritz Henssler reste une référence pour la jeunesse et une scène ouverte aux étoiles montantes de la culture.

Modèle : 911 Carrera 2 (Type 993/1996)
Motorisation : six-cylindres 3,6 l
Puissance : 272 ch
Couleur : Bleu Iris

Centre de loisirs ouest

[+]

Derrière le centre de loisirs ouest, tout près de l’ancienne brasserie Union-Brauerei, la culture urbaine fleurit avec le street art. Ici, de jeunes créatifs font revivre le quartier après le déclin de l’industrie. Un décor rouge passion pour l’entrepreneur Christian Wälzholz et son Boxster Spyder.

Modèle : Boxster Spyder (Type 981/2015)
Motorisation : six-cylindres 3,6 l
Puissance : 375 ch
Couleur : Rouge Indien

Konzerthaus Dortmund

[+]

Allure présidentielle en centre-ville : Karsten Schumann, président du PCW, gare sa Porsche 911 Carrera 4 GTS devant un chef-d’œuvre de modernité, fait d’acier, de verre et de béton. Depuis 2002, la salle de concert met l’art au cœur de la ville depuis l’ancien quartier sensible autour de la Brückstrasse, et rayonne bien au-delà de l’Allemagne.

Modèle : 911 Carrera 4 GTS (Type 991/2014)
Motorisation : six-cylindres 3,8 l
Puissance : 430 ch
Couleur : Argent Rhodium

Cokerie Hansa

[+]

Boris Jankiewicz, vice-président du PCW, et sa Targa devant la salle des compresseurs de la cokerie de Dortmund. Fermé depuis 1992, ce monument de l’industrie est un vestige de l’âge d’or du bassin de la Ruhr.

Modèle : 911 Carrera Targa (Modèle G/1987)
Motorisation : six-cylindres 3,2 l
Puissance : 231 ch
Couleur : Blanc Grand Prix