Menu
Modèles
Menu
Porsche - Le sport automobile, un sport d’équipe

Le sport automobile, un sport d’équipe

Les voitures de course LMP et GT voient le jour au Centre de développement de Weissach. Les experts techniques peaufinent leurs derniers réglages dans les stands. Mais sur la piste, les pilotes sont seuls. Un rêve pour les pilotes, mais aussi une énorme responsabilité, portée par douze hommes : six sur la 919 Hybrid, six sur la 911 RSR.

Timo Bernhard (Allemagne) — Passionné
919 Hybrid

Il sait ce que c’est de gagner la course automobile la plus prestigieuse au monde. En 2010, il a remporté les 24 Heures du Mans sous les couleurs d’Audi avec Romain Dumas et Mike Rockenfeller… et il veut remettre ça. « Gagner avec Porsche, ça serait extra. Cette marque suscite un enthousiasme indescriptible. » Bernhard a débuté sa carrière chez Porsche en 1999 en tant que pilote Junior. Il a décroché sept victoires dans des courses de 24 heures : cinq au Nürburgring, une au Mans et une à Daytona. Mais l’endurance n’est pas sa seule passion : en 2013, c’est avec une 911 GT3 qu’il a remporté une manche du Championnat d’Allemagne des rallyes dans la Sarre, d’où il est originaire.

Romain Dumas (France) — Polyvalent
919 Hybrid

Un véritable mordu de Porsche. Et quand ce n’est pas en tant que pilote d’usine, c’est en écurie privée. À Pikes Peak, à Macau ou encore dans le Championnat de France des rallyes, dont il a remporté quatre épreuves en 2013 au volant d’une 911 GT3 RS. Le palmarès de ce Suisse d’adoption compte aussi sept victoires dans des courses de 24 heures : une au Mans en 2010, avec Timo Bernhard et Mike Rockenfeller pour Audi, quatre sur la boucle Nord du Nürburgring et deux à Spa avec Porsche. Né à Alès, non loin de la mer, Romain est également amateur de bateaux. Mais sa dernière passion est venue au monde fin 2013 : un petit garçon du nom de Gabin.

Brendon Hartley (Nouvelle-Zélande) — Insatiable
919 Hybrid

Pur produit de la génération jeux vidéos, pilote de simulateur reconnu avec une expérience en F1, le look d’un jeune James Hunt. Le cadet de la formation a grandi vite, quittant son pays natal alors qu’il n’était encore qu’adolescent pour poursuivre une carrière de pilote automobile en Europe. Révélé par sa victoire à l’Eurocup Formula Renault 2.0 en 2007, il devient pilote d’essai en F1… mais la compétition lui manque. Il se tourne alors vers l’endurance et prend deux fois le départ au Mans. « Cette course est d’une intensité bouleversante. Je n’ai jamais vu autant d’hommes d’expérience avec les larmes aux yeux. »

Neel Jani (Suisse) — Déterminé
919 Hybrid

Suisse aux origines indiennes, pilote d’endurance chevronné, passionné de Porsche depuis l’enfance. Marqué par les sorties sur la banquette arrière de la 911 paternelle. Formule Renault, Champ Car World Series, vainqueur de l’A1 Grand Prix, plusieurs années de pilote d’essai en F1 – il s’est longtemps consacré à la monoplace. Neel Jani habite avec sa femme Lauren à Port, dans le canton de Berne. Il fait ses débuts au Mans en 2009, s’impose dans le championnat Le Mans Series avec le team Rebellion en 2011, et échoue en 2012 au pied du podium du Mans, à nouveau avec l’écurie LMP1 de Rebellion. « Pour disputer la victoire là-bas, il faut être dans une équipe officielle de top niveau. »

Marc Lieb (Allemagne) — Technicien
919 Hybrid

Devenu à 20 ans pilote Junior Porsche, ce Stuttgartois de naissance a depuis remporté de nombreuses victoires avec Porsche à travers le monde, dont cinq dans des courses de 24 heures : quatre au Nürburgring et une à Spa. Sur le circuit du Mans, il s’est déjà imposé avec Porsche en GT… mais il s’attaque désormais à la catégorie reine. Père de deux enfants, il ne se contente pas de participer à la mise au point des voitures de course et a été largement sollicité pour son expertise technique lors de la création de la 918 Spyder. À l’automne 2013, c’est avec la supersportive qu’il a établi le nouveau record au tour sur la boucle Nord du Nürburgring.

Mark Webber (Australie) — Expérimenté
919 Hybrid

Une star de la F1 – 215 Grands Prix, 13 pole positions, 9 victoires – qui relève le défi de l’endurance. Né à Queanbeyan (Australie), il s’installe en Angleterre en 1996 et enchaîne Formule Ford, Formule 3, endurance, Formule 3000 et Formule 1. Cet amateur de sport de plein air a des comptes à régler avec Le Mans : en 1999, son AMG Mercedes décolle deux fois, l’obligeant à l’abandon. Pour lui, Porsche est synonyme de « voitures sportives ultra-perfectionnées, capables de se sortir de toutes les situations sans forcer. Parfaites quelle que soit l’humeur, quelles que soient les circonstances. » Il vit avec sa compagne Ann Neal (et plusieurs chiens) à Aylesbury, en Angleterre.

Jörg Bergmeister (Allemagne) — Endurant
911 RSR

De tous les succès qu’il a célébrés avec Porsche, ce sont les triomphes en endurance dont Jörg Bergmeister est le plus fier. Victoires et premières places de catégorie au Mans, à Daytona, à Sebring, au Nürburgring, à Spa : le palmarès du grand blond est éloquent. Vainqueur de la Carrera Cup Allemagne en 2000 et de la Porsche Supercup en 2001, il est ensuite devenu pilote d’usine. Jörg Bergmeister est quintuple vainqueur du populaire American Le Mans Series – un record, d’autant qu’il a réussi en 2006 le doublé avec le Grand-Am Series. C’est le seul pilote à avoir jamais accompli ce tour de force.

Marco Holzer (Allemagne) — Rayonnant
911 RSR

En sport automobile aussi, les débuts demandent une bonne dose de persévérance. Retenu par Porsche en 2008 comme pilote Junior, puis en 2011 comme pilote d’usine, Marco Holzer en sait quelque chose. Victorieux aux 24 Heures de Dubaï en 2010, auteur d’une bonne performance l’année suivante aux 24 Heures du Nürburgring avec la première hybride de course de Porsche, le jeune pilote a démontré l’étendue de son talent en concourant pour des teams privés dans le monde entier. « Mais s’aligner au Mans pour l’écurie officielle Porsche, ça a toujours été mon rêve. » Un rêve aujourd’hui devenu réalité.

Richard Lietz (Autriche) — Virtuose
911 RSR

Première place de la catégorie avec la 911 RSR aux 24 Heures de Daytona : voilà un début de saison tout à fait à son goût. Pilote d’usine depuis 2007, l’Autrichien se montre dans son temps libre aussi flamboyant en rallye ou sur glace que dans les classiques de l’endurance. Habitué aux triomphes, il a célébré l’année dernière sa troisième victoire de catégorie au Mans après celles de 2007 et 2010 – la quatrième pourrait bien suivre en juin prochain. Sa participation au Mans aura cette fois un goût de bonus, car son premier objectif est d’offrir le titre à Porsche dans le nouveau championnat Tudor United SportsCar, qui se déroule aux États-Unis et au Canada.

Frédéric Makowiecki (France) — Ambitieux
911 RSR

Voilà un pilote profondément attaché à Porsche… il suffit pour s’en convaincre de voir la détermination et la patience dont il fait preuve pour remporter la Porsche Carrera Cup France. Échouant à deux reprises à la deuxième place, une fois à la troisième, il a dû attendre 2010 pour enfin remporter le titre si convoité. Makowiecki était déjà à l’époque connu pour être l’un des pilotes de GT les plus rapides au monde. Une réputation confirmée dans les grands championnats comme le FIA GT1, où il décroche la deuxième place en 2012, et le WEC. Devenir pilote d’usine Porsche est aujourd’hui pour lui un retour aux sources. « Piloter pour Porsche, c’est ce que j’ai toujours voulu. »

Patrick Pilet (France) — Patriote
911 RSR

L’homme de toutes les situations. Quel que soit le championnat dans lequel il prend le départ, Patrick Pilet joue la victoire. American ou European Le Mans Series, International GT Open… il brille sur tous les circuits. Auteur d’une première place de catégorie aux 24 Heures de Daytona 2014 et d’une victoire au classement général aux 24 Heures de Dubaï en 2010, il a aussi gagné la Carrera Cup France en 2007. Il n’y a que le WEC dans lequel il n’est pas monté sur la première marche du podium – une lacune qu’il entend bien combler cette saison, de préférence au Mans bien entendu. « Pour un Français, la victoire au Mans a une valeur inestimable. C’est comme quand un Anglais remporte Wimbledon. »

Nick Tandy (Royaume-Uni) — Enthousiaste
911 RSR

Pour le Britannique, la nouvelle saison a débuté comme la dernière s’était achevée – par une victoire de catégorie. En octobre 2013 sur le circuit historique de Road Atlanta lors du Petit Le Mans, en janvier 2014 aux 24 Heures de Daytona aux côtés de Patrick Pilet et de Richard Lietz. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’il se partagera la 911 RSR dans le championnat Tudor United SportsCar cette saison. Nick Tandy a remporté la Carrera Cup Allemagne en 2011 et a décroché en 2012 la Porsche Cup, qui récompense le meilleur pilote privé de l’année. Devenu pilote d’usine en 2013, il fera aux 24 Heures du Mans ses débuts dans le championnat WEC.

Texte Heike Hientzsch, Claus-Peter Andorka
Photos Achim Hartmann